• Elle propose un enseignement partiellement en langue bretonne. Les matières enseignées en cette langue sont : les mathématiques l’histoire-géographie les arts plastiques l’éducation musicale auxquelles se rajoutent 3 heures d’enseignement de la langue bretonne.

Quel est l’intérêt de la filière bilingue ? Transmettre la langue bretonne aux générations futures, faire connaître la culture régionale de Bretagne. Apporter au parcours éducatif de l’enfant une ouverture sur les langues en général. Bénéficier d’un apprentissage en groupe.

Comment entrer en filière bilingue ? La filière bilingue commence dés la maternelle : l’enseignement breton-français est proposé dans les écoles : Eugénie Cotton et Renée Raymond. Elle se prolonge en école élémentaire : Romain Rolland, Puis au collège Henry Wallon et enfin au lycée Jean Macé. Il est possible de continuer l’étude du breton à l’UBS à Lorient.

Sur le plan professionnel : la connaissance de la langue bretonne permet pour ceux qui le souhaitent, de devenir enseignant de breton. Le breton se développe également dans les domaines de l’édition, la culture, l’animation et les multimédias. En effet, le nombre d’emplois en langue bretonne s’accroit dans ces domaines.

An hentenn divyezhek er skolaj Henry wallon : Kinnig a ra un deskamant e brezhoneg (e danvezioù zo) : an danvezioù kaset da benn e brezhoneg a zo :

  • jedoniezh
  • istoar-douaroniezh
  • arzoù-kaer
  • sonerezh. Oc’hpenn an danvezioù-se bout zo teir euriad brezhoneg bep sizhun

Perak monet en hentenn divyezhek ? Evit ma chomo bev ar brezhoneg a rummad da rummad, evit gober anaoudegezh get sevenadur Breizh. Degas d’ar vugale un digor àr ar yezhoù dre vras, kehet evel ma vezant er skol.

Penaos monet en hentenn divyezhek ? A-zrebi ar skol-vamm e c’heller monet en hentenn divyezhek. Kinniget zo un deskamant e brezhoneg er skolioù-mamm : Eugénie Cotton ha Renée Raymond. Derc’hel a ra an deskamant-se er skol kentañ-derez Romain Rolland, goude er skolaj Henry Wallon ha neuze er lise Jean Macé. Gellet a raer derc’hel get ar brezhoneg e skol-veur en Oriant goude ar vachelouriezh.

Nag ar micherioù e brezhoneg ? Ar re a ouia brezhoneg a c’hello -mard int kontant- monet àr ar vicher a gelennour brezhoneg. A-du rall : muioc’h-mui a glask a zo hiniv àr ar vrezhonegourion evit labourat en embannadur, ar sevenadur, ar buheziñ hag ar liesvediaoù.